A la fin du châle-boulet, j'ai été prise d'une frénésie de tricot, j'étais enfin libérée DU boulet, avec trois semaines d'avance sur le RDV boulet des copines, je pouvais enfin faire ce que je voulais vraiment. J'ai fait un mini Trendy Châle, puis un Presto Chango et puis je suis attaquée à Boulet n°2: le gilet de maman.

On a acheté les pelotes au mois d'août... lalalala. Sauf que pour les bordures, il n'y avait pas la laine préconisée et ma mère aidée de la vendeuse a choisi autre chose.  Cette "autre chose" est devenue le fameux mini Trendy Châle cité plus haut, parce que l'échantillon ne correspondait pas du tout et qu'il était impossible de bricoler quelque chose tant cette laine est irrégulière (un coup elle pourrait se tricoter en 2, puis en 5, puis en 7..). Du coup, j'ai racheté des pelotes, de la Guérét Fonty, et après une tripotée d'échantillons, j'ai monté 234 mailles au point de riz double, sur 4cm, aiguilles 3,5. Je savais qu'il fallait vite torcher cette étape sans quoi le gilet ne verrait jamais le jour. En trois soirs, c'était plié. Le motif du corps ne me parlait pas.du.tout alors j'ai fouillé dans mes bouquins et j'ai attaqué le point d'étamines. Quelques échantillons plus tard, aiguilles 6, le boulet est prêt à mourir pour l'honneur. Ouf!

Le but était de l'offir à ma mère pour la Fête des mères, qui était, à l'époque, dans deux-trois mois. Laaaaarge.

Mais mais mais... Le mois d'avril a été compromis par ma névralgie bras-cou, la seule chose que j'ai pu faire, c'était du crochet, une overdose de crochet même! impossible pour moi de me pencher sur mes genoux et mes aiguilles, question de survie. Et le gilet-boulet a dangereusement pris du retard. Je l'aurais bien emporté avec moi en Irlande mais on n'avait pas la place dans les valises pour un si gros boulet. Décidemment je suis nulle et à la bourre pour satisfaire les donzelles de ma famille ;D

J'ai tellement fait de modifs dans le nombre de mailles (jamais eu un échantillon qui différait autant, pourtant pour le corps du pull j'ai la bonne laine du modèle..!) que dès qu'il faut monter 10 mailles je calcule la cironférence du cheval d'Henri IV vingt fois de suite. Longue vie au boulet, donc.

J'ai buggué pendant des semaines sur les boutonnières, et j'ai fini par trouvé une super méthode que je partage avec vous car j'ai le coeur sur la main. Pour certaines c'est sûrement comme si je partageais la recette de l'eau chaude, pour d'autres enjoy!

Pour les boulettes et leurs boulets, c'est ici. =)

 (Euh... ma photo a été avalée par Canalblog... voici le boulet avant l'étape "boutonnière", pas de photo en stock depuis! mais en gros il n'a pris que trois cm, je tricote en 6 donc ça monte vite)

P6108780

P6108786

P6108789